22/02/2016

Packard

packard1.jpg

packard2.jpg

packard3.jpg

packard4.jpg

packard5.jpg

19:53 Écrit par C.fan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

19/08/2009

Golden thirties : Packard 120 1937

Introduite en Janvier 1935, la voiture a été un succès immédiat auprès des consommateurs avec la production de 24.995 unités..

 

Packard_120

Dans son année de sortie la Packard 120 (One Twenty°) est disponible dans un large éventail de styles de carrosserie, y compris deux berlines quatre portes, Coupé Cabriolet et le Club. La 120 était alimentée par un huit cylindres produisant 110 ch (82 kW) à 3850 tr / min.

Packard_120CD_Limousine_177

Les prix de la voiture allait de 980 $ pour les trois places coupé à $ 1095 pour la Touring Sedan.

Packard_120-C

 

 

20:30 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : golden thirties, packard |  Facebook |

24/06/2009

Back to past : Packard Panther 1954

Au début,elle devait s’appeler Grey wolf (loup gris) mais finalement le nom de Panther fut retenu pour ce beau cabriolet crée par Richard A Teague,le chef styliste de Packard en 1954.

 

PackardPanther-DaytonaRoadster1954

 Le nom « Daytona » a été rajouté pour faire « sportif » !

La carrosserie de la Panther est en plastique renforcé de verre ,un peu comme la Kaiser Darrin,mais il résulte que c’est la pénurie d’acier de cette période qui est la réelle raison de l’emploi de ce matériau.

PackardPantherDaytonaRoadster1954

La calandre classique des Packards a été modifiée afin de faciliter le refroidissement du moteur,un V8 de 5880cm3 développant 275 cv grace a l’ajout d’un compresseur Mc Cullogh

PackardPantherDaytonaRoadster1954back

 La Panther,lors d’essais sur la plage de Daytona,a été chronometrée a 131,1mph (209km/h) ce qui était a l’époque la plus haute vitesse enregistrée pour une voiture « de série » ! Même la nouvelle Corvette de Chevrolet n’arrivait pas a ce chiffre.

Packard_Panther_Daytona_restyled_2_of_2

Malheureusement,les problèmes financiers récurrants de Packard,notamment apres le rachat de Studebaker ont précipité la fin des « Panther » et seules 4 exemplaires ont vus le jour…

13:15 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

14/05/2009

Packard sixes & eightes 1946

La Packard Clipper 1946 est une victime de la guerre du pacifique ! en effet,des que la première bombe est tombée sur Pearl Harbour en 1941 ;il n’a pas fallut très longtemps avant que les usines de production de voitures automobiles soient réquisitionnées pour la fabrication d’engins guerriers.

Packard_Clipper_1946_HH_07

La Clipper qui venait de sortir des chaînes,a donc été abandonnée,et sa production n’a repris qu’en 1946. On a repris les bases du modèle abandonné ;en l’enjolivant et le bourrant d’un luxe peu commun a l’époque : alarme de remplissage de réservoir a carburant,boiseries fines a l'interieur,garniture de siege en tissu fin,etc... 

Packard_Clipper_1946_dash

 

En 1946-47 les désignations numériques ont été abandonnées et la ligne composée de Clipper Sixes and Eights sur le 120-inch (3.000 mm) et empattement et Custom Supers Supers sur le 127-inch (3.200 mm) empattement. Pour la première fois il y a maintenant place pour sept passagers dans les berlines et limousines .

Packard_Clipper_Fstbk_1946.1

 2763 voitures sont sorties de chaines en 1946,plus du triple en 1947 !

packard_Clipper_Fstbk_1946

12:00 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

11/02/2009

Back to past : Packard Carribean 1955

L'esthétique de la nouvelle gamme PACKARD 1955, loin d'être déplaisante, n'attirait pas plus l'attention des acheteurs tant son style était sage. Elle se caractérisait par des lignes tendues, des feux arrière " cathédrales ", des phares avant dotés de visières, et une calandre plus expressive que la moue dédaigneuse de la génération précédente.

packard carribean

Le nouveau V8 était moderne et performant, et supplantait sans aucun problème la concurrence. Avec 275 ch dans sa version la plus performante, la nouvelle Carribean tutoyait la Chrysler 300 , qui était la voiture américaine la plus puissante en 1955.

packard carribean.jpg1

Quelques problèmes logistiques vinrent perturber la production des modèles 1955. La société Briggs fabriquait depuis 1940 les carrosseries de Packard.or, Briggs fut racheté par Chrysler en 1954, et ce dernier s'empressa de rompre les contrats entre Briggs et Packard.

packard carribean.dash

Packard fut contraint de rapatrier cette production dans ses usines, dans des conditions très précaires. La qualité d'assemblage s'en ressentit, du fait  notamment des contrôles insuffisants. L'image de robustesse des  Packard déjà écornée en prit encore un coup. Le niveau des ventes continuait à baisser.

packard carribean couverte

Le patron, James J. Nance misait sur 100 000 voitures produites en 1955. En fin d'année, seulement 55 000 Packard étaient vendues.

22:17 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

13/09/2008

Back to past :Packard Pan American 1952

Ford a répondu à la Corvette de Chevrolet avec la Thunderbird de 1955, un an après Kaiser produit ses Darrin a portes coulissantes.. Même Studebaker essaye brièvement avec l'idée d'un Sportster Sprightly, provenant de son joli "Coupé Loewy. Packard était probablement la firme qui avait le moins de chances de construire une voiture de sport production, mais il l'a fait en fabriquant les  Pan Américains, apparemment avec l'idée de la production en série limitée.

 

1952PackardPanAmerican-a1

 Conçue par  Richard Arbib Henney, la première panaméricaine fabriquée a la hâte et bricolée à partir d'un stock de série 1951 convertible 250 pour le New York's International Motor Sports Show de Mars 1952.  

1952PackardPanAmerican-a3a

 Il n’exista que six voitures de ce type,mais la célebre Carribean allait naitre de ce projet…

packard pan american

 

17:07 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

21/01/2007

Back to past :Packard

Pour Packard, le rachat de Studebaker, qui devait être le préliminaire d'une association plus vaste, fut une très mauvaise affaire. Studebaker connaissait de gros problèmes de productivité et de rentabilité. La situation empira très vite et la direction de Packard, sans soutien financier pour lancer une toute nouvelle Packard en 1956, dut se résoudre en catastrophe à produire chez Studebaker une nouvelle série de Packard dérivée des Studebaker. L'ancienne série, la dernière vraie Packard, fut supprimée.

packard baker

Cette nouvelle série apparue en 1956 et surnommée méchamment « Packard-baker » ( photo ci dessus) ne pouvait faire illusion, et de 55 000 unités vendues en 1955, la production chuta brutalement à 11 000 en 1956, puis à 5 000 en 1957.

La firme Packard disparut en 1958, alors que Studebaker survécut, grâce à sa nouvelle compacte présentée la même année, la Lark.

Sedan 1958

packard sedan 1958

 

Mais le répit allait être de courte durée, car la compacte de Studebaker allait être balayée par les futures compactes de Chevrolet (Corvair), Ford (Falcon), Plymouth (Valiant) et AMC (Rambler).

 

Packard Hawk 1958

 

packard hawk back

packard_hawk_1958

 

Au total, 700 000 Packard furent produites de 1945 à 1958. Ainsi se terminait l'histoire d'une des plus prestigieuses marques américaines, dont la malchance fut de ne pas avoir pu faire partie de GM, Ford ou Chrysler. Mais cela est vrai aussi bien pour Packard que pour Studebaker, Nash ou Hudson…

19:21 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

Back to past : Packard

packard_ambulance 1954

 

Mais la grande nouvelle en cette année 1954, fut la fusion de Packard avec Studebaker. Depuis quelque temps, la direction de Packard avait pour objectif de rassembler les derniers constructeurs américains indépendants (Studebaker, Nash, Hudson et Packard) pour former le 4e groupe automobile américain, capable de lutter à armes égales contre GM, Ford et Chrysler.

 

Carribean 1955 Convertible

 

packard carribean 1955 0

 

packard carribean 1955 01

 

Packard racheta donc Studebaker (en mauvaise posture à ce moment-là) et entreprit des négociations avec Nash et Hudson. Sans succès. Nash racheta Hudson, mais refusa de tomber dans le giron Studebaker-Packard.

Ces marques ne pensaient pas alors qu'elles venaient de perdre la dernière occasion de survivre.

Par dépit, Packard créa la marque Clipper en 1955, qui regroupait les voitures à prix moyens distribuées par Packard depuis vingt ans, mais celle-ci ne put s'imposer, face aux Studebaker qui naviguaient dans la même zone de prix, et dès 1956, la firme Clipper disparut.

packard 1956clipper

 

packard 1956 clipper 2

17:55 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

Back to past : Packard

En 1950, sort une carrosserie beaucoup plus réussie, baptisée Clipper, Cavalier, Patrician, et qui pouvait sembler à bien des égards plus élégante que la plupart des productions concurrentes.

 

Patrician 1950 

 

packard patrician 1950

 

Packard doubla ses ventes en 1951 par rapport à 1950, avec un total frôlant les 100 000 unités, mais les années ultérieures furent plus difficiles, car les Big Three venaient de sortir à leur tour leurs nouveaux modèles.

Patrician 1952

 

packard patrician 1952

 

Packard renouvela donc entièrement sa série « standard » en 1954, avec une ligne allongée encore plus réussie et d'une très grande classe.

 

Packard convertible 1952

Alors que la peinture bicolore commençait à se généraliser à cette époque sur les voitures américaines, certaines versions de ces nouvelles Packard (comme les Caribbean) pouvaient être disponibles avec trois tons différents, mais il est vrai, pas toujours du meilleur goût, comme par exemple, blanc cassé, rose bonbon et vert pistache…

 

packard 1954 cava

 

 

17:37 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

Back to past : Packard

La firme Packard fut créée en 1899 à Warren (Ohio) par James W.Packard, qui se spécialisera en tant que constructeur de voitures de luxe, puis de prestige. Packard sera même devant Cadillac en volume de production jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale. Ci dessous,un modele 1937

packard 1937

 

 

Après la guerre, la fourniture de matières premières ainsi que le renouvellement de la gamme posèrent de sérieux problèmes à la firme, et Packard passa derrière Cadillac en volume de ventes. Le fait de relancer des modèles à prix moyens aux côtés de modèles beaucoup plus élitistes, apparut néfaste pour l'image de marque de Packard, alors que ni Cadillac, ni Lincoln, n'avaient commis la même erreur.

En 1947, apparut la première carrosserie ponton chez Packard, soit un an avant les réalisations des Big Three (GM, Ford, Chrysler). Mais ces nouveaux modèles étaient d'un dessin malhabile, et furent très vite surnommés les « éléphantes enceintes »…

 

packard 1947

 

Packard 2106 Sedan 1947

17:14 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

18/02/2004

Les années 50: la fin annoncée de Packard

Chez PACKARD,ca sent malheureusement la fin...Les voitures ne se vendent pas,et la marque va bientot passer sous le controle de Studebaker...Dans un dernier barroud d'honneur,la firme de Detroit propose la Clipper,et la Carribean, deux très beaux modèles...

 

11 3 _packard%2056executive

 

 

 

22:49 Écrit par C.fan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

11/01/2004

Les belles d'antan chez l'oncle Sam

1937 : la PACKARD 120 s'enrichit d'une version 6 cylindres encore moins cher. Packard bat son record de production cette année là avec 109518 voitures produites et vendues.

 

22 2 packard%201940

20:06 Écrit par C.fan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

03/01/2004

les belles d'antan chez l'Oncle Sam

PACKARD :L'histoire de cette marque commence à Warren, dans l'état d'Ohio, où deux entrepreneurs J. W. Packard et Georges Weiss créent un atelier pour la fabrication d'appareils électroménagers. Mais le jeune Packard séduit par les moteurs, croit à l'avenir de l'automobile et avec son frère fonde une usine d'automobiles. La première Packard sort en 1899 sous le type A. Chaque année, un nouveau modèle marqué d'une lettre alphabétique quitte l'usine.
Parmi les plus fameux modèles, le Twin Six en 1915, première automobile américaine équipée d'un moteur à douze cylindres. Le moteur pour avion Liberty servit de modèle. Cette voiture haussa d'emblée Packard au niveau des constructeurs d'automobiles de grand luxe, comme Pierce-Arrow et Peerless. Le mérite en revient à Jess G. Vincent qui avec son équipe soignait chaque détail de la voiture, son confort, son esthétique et, aussi, sa durée.
Après les succès obtenus dans la catégorie des voitures de grand luxe, la firme s'efforce de s'imposer dans les compétitions sportives. Elle obtient quelques records avec les automobiles spéciales de courses à traction avant.

Le modèle Packard Twelve (photo)possédait un moteur à douze cylindres en V. une cylindrée de 7300 cm3. Le refroidissement du moteur par eau était assuré par une pompe et un ventilateur à thermostat. Le moteur avait une boîte de vitesses synchromesh et un embrayage à multiplicateur centrifuge. Les essieux rigides étaient fixées au cadre rectangulaire par ressorts à lames semi-elliptiques. Les freins à tambour et câbles agissaient sur les quatre roues. Vitesse horaire maximum 160 km.

 

22 2 packard 12

16:15 Écrit par C.fan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |