26/02/2011

Muscles cars history : La Mustang est elle une muscle car?

Il faut bien l'avouer, les performances proprement exceptionnelles de la première Pontiac   GTO (les meilleurs temps réalisés donnent 6 secondes à peine pour atteindre les 100 km/h depuis l'arrêt, le cap des 160 km/h étant franchi en 14 secondes ..) ont beaucoup surpris, à l'époque.

muscles 4 gto noire.jpg

De fait, elles dépassent le potentiel des meilleures voitures de sport européennes du moment vendues trois voire quatre fois plus cher sur le marché américain... Mais surtout, la "GTO" (conforme en cela aux exigences initiales de John De Lorean) apparaît comme un "concept" tout à fait cohérent, sa maniabilité et ses prestations routières s'avérant en rapport avec ses insolentes performances.

L'année 1964 peut etre considérée comme une année charniere ,un moment décisif dans l'histoire qui se profile a l'horizon,d'autant qu'elle correspond aussi a la naissance d'un mythe qui va marquer l'histoire de la voiture américaine : la Mustang

muscles 4 Ford-Mustang_1964_800x600_wallpaper_01.jpg

Avec son long capot, sa calandre agressive, sa poupe tronquée et ses décorations suggestives, la Mustang 1964 ressemble beaucoup à une voiture de sport mais elle est encore loin d'en avoir le tempérament. Les motorisations dont elle profite à ses débuts reflètent bien les intentions initiales de ses concepteurs : la version de base se contente d'un modeste 6 cylindres de 2,8 litres développant 102 chevaux à peine (un autre 6 cylindres un peu plus puissant sera proposé dans le courant de l'année 1964), et le seul V8 disponible en option (le plus petit offert dans la gamme Ford) est un 260 ci (4,2 litres environ) affichant 164 chevaux seulement.

Les premiers acheteurs de la Mustang ont commencer par...se plaindre ! en effet,les lignes agressives de la voiture  ne sont guère refletées par ses décevantes performances,il fallait des lors corriger le tir ; 

Fin 1964, le catalogue s'enrichit donc de nouvelles motorisations nettement plus ambitieuses : le V8 260 ci des débuts fait place à un V8 289 ci (4,7 litres environ) offrant 3 niveaux de puissance : 200, 225 et 271 chevaux, cette dernière variante ( désignée "HP") étant réservé aux versions les mieux équipées et les plus chères.

muscles 4 moteur-289-ci.jpg

 

La liste des équipements optionnels s'allonge en conséquence : freins à disque à l'avant, pneus "hautes performances", jantes alliage, suspensions renforcées, boite à 4 rapports entièrement synchronisée, etc...

muscles 4 1965_Ford_Mustang_2D_Hardtop_Front.jpg

Et une nouvelle carrosserie "fastback" (présentée comme un coupé 2+2), au style plus sportif encore, fait son apparition dans la gamme.

muscles 4 1966-Ford-Mustang-Fastback-Blue-1280x960.jpg

 

 Ses dimensions et son poids réduit n'en font cependant pas un muscle car, tout au moins à l'origine. Surnommée "pony car" par ses afficionados (en référence à son patronyme mais aussi à sa petite taille), la première Mustang va, par ailleurs, inspirer une nouvelle génération de coupés et cabriolets procédant d'un cahier des charges similaire. A cette nouvelle famille (bientôt définie sous l'appellation générique de "pony car").se rattachent la Plymouth Barracuda, la Rambler Javelin, la Chevrolet Camaro et la Pontiac Firebird.

12:30 Écrit par C.fan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : muscles cars history |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.