25/02/2011

Muscles cars history : Le déclic : la Pontiac GTO

Au début des années 60, le Championnat Nascar connaît une grande notoriété aux Etats Unis. Au point d'inciter les trois grands groupes américains à s'y affronter par écuries interposées. Ce championnat disputé sur plus d'une quarantaine d'épreuves (toutes organisées sur circuit) met aux prises des voitures de série dont la préparation se limite à l'utilisation d'options mécaniques figurant dans le catalogue du constructeur.

musclescars 3 nascar.jpg

Lorsqu'une Ford Galaxie triomphe sur la piste du circuit de Daytona Beach, le commun des mortels possédant la même auto pouvait croire que c’est la voiture qu’il utilise tous les jours qui l’avait emporté, mais en réalité, les modifications tolérées par le règlement transfigurent complètement les performances de ces modèles qui n'ont plus grand' chose a voir avec les voitures de série dont elles sont issues….

muscles 3 1960_Ford_Galaxie_Starliner.jpg

musles cars 3 1963-Ford-Galaxie-Race-Car.jpg

  Pour faciliter l'homologation au championnat, Ford, Chrysler, Chevrolet et Pontiac  vont même commercialiser en petite série plusieurs V8 à haut rendement (disponibles en option) dont la puissance dépasse sensiblement les 400 chevaux.

Mais des idées germent.....l'installation d'un "big block" (moteur d'une cylindrée supérieure à 6 litres) dans une caisse relativement légère qui allierait vitesse et performance ,en obtenant un  rapport poids/puissance plus favorable (de l'ordre de 5 kg/ch en moyenne) et donc, de garantir à l'acheteur des performances hors du commun dans lesquelles les capacités d'accélération devait  convaincre les plus sceptiques et c'est de chez Pontiac que va sortir le premier modele d'une génération qui va en enchanter plus d'un...

 


La Pontiac Tempest  "GTO", lancée au début de l'année 1964, va transformer durablement le "paysage" automobile américain. Née de l'inspiration féconde de John Zacchary De Lorean ( patron de Pontiac division depuis 1956   ), cette série aura pour vocation première de défrayer la chronique en prétendant égaler les temps d'accélération de la déjà mythique Ferrari 250 GTO (d'où sa désignation plutôt provocante...). Prétention confirmée par les premiers essais de la presse automobile qui manifestera un enthousiasme débridé à l'égard de ce "cocktail explosif" affichant 348 chevaux dans son exécution la plus puissante pour un poids à vide inférieur à 1500 kilos...

muscles cars3 pontiac gto 2.jpg

Autre particularité : hormis quelques options mécaniques conçues spécifiquement pour ces modèles, la plupart des "muscle cars" de la grande époque utilisent un maximum de composants provenant de la grande série, ce qui réduit d'autant leur prix de revient et permet donc de les commercialiser à un tarif suffisamment attractif pour attirer une clientèle majoritairement jeune.


18:00 Écrit par C.fan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : muscles cars history |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.