25/12/2008

Back to past : les Corvette au Mans en 1960

 

 

En 1960, Briggs Cunningham inscrivit trois Corvettes à cette grande course classique française. Arborant le bleu et le blanc, couleurs traditionnelles des concurrents américains dans les courses internationales, les Corvettes de l’équipe Cunningham étaient pilotées par trois teams de pilotes : Cunningham et Bill Kimberly, Dick Thompson et Fred Windridge, John Fitch et Bob Grossman.

 

LM 1960 1

Lorsque les 55 concurrents furent alignés pour le traditionnel départ type Le Mans, selon la cylindrée des moteurs, les trois Corvettes Cunningham occupaient les trois premières places avec leurs V-8 ‘small block’ à injection de 4,6 litres (283 ci).


LM 1960 2

 

LM 1960 3


Une quatrième Corvette inscrite par Lucky Casner, pilote d’avion, sous la bannière de Camoradi USA et pilotée par Lou Lilley et Fred Gamble complétait le quatuor Corvette.

 

LM 1960 4


Les Corvettes Cunningham étaient des voitures de série comportant des modifications limitées telles que : des réservoirs à essence plus importants, des bouchons d’essence à remplissage rapide, des roues en magnésium Halibrand, des refroidisseurs d’huile, des phares, des sièges baquets et des éléments de suspension très résistants .

Kimberley eut un accident avec la Corvette n°1 lors d’une grosse averse au bout de trois heures de course ; la voiture fut mise hors service mais le pilote s’en tira indemne.

lm60 1 1

La Corvette n°2 perdit du temps car Thompson dut s’extirper de l’un des nombreux bacs à sable bordant le circuit ; ensuite, le moteur, trop sollicité, expira à la 20e heure avec Windridge au volant. Pendant ce temps, Fitch et Grossman sur la 3, tournaient toujours en septième position, par cette froide nuit de course pluvieuse. Dans les dernières heures de course, le moteur surchauffa : il y avait une fuite d’eau. Le règlement interdisant à l’équipage de remplir le radiateur, les Américains durent faire preuve d’ingénuité : Alfred Momo, responsable de l’équipe, donna l’ordre au team d’envelopper le moteur de glaçons qu’on alla chercher dans la tente de réception. Roulant à vitesse réduite, le moteur Chevrolet « small block », refroidi à la glace, emmena la voiture à la huitième place au classement général et à la première en catégorie .La Corvette de Fitch/Grossman avait tourné à la moyenne de 157,6 km/h et avait complété 280 tours. La Corvette Camoradi arriva dixième en fin de course, avec une moyenne de 155 km/h, mais la distance parcourue étant insuffisante, elle ne put figurer au classement général.

 

zzz

16:24 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le mans, corvette, race cars |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.