30/07/2007

Nascar 1956 :Qui trop embrasse...

Avec des voitures de plus en plus rapides et puissantes,ainsi que le grand intéret des constructeurs pour les courses de Nascar, Bill France se rend rapidement compte que son bébé change de nature...  Les particuliers,ouvriers pour la plupart,qui avaient eux même préparés leurs voitures ,se voient barrer le chemin par des corporations puissantes,qui ne leur permet même plus de figurer dans les épreuves. 

 

CABRIOLETS 1956

 


Aussi,vu l'essor des modéles découvrables,qui sont disponibles dans toutes les marques,France crée une nouvelle catégorie,qui fera office de course annexe a sa grande soeur faisant courir des berlines fermées
.

conver11

Si les voitures se montrent tres performantes,on ne peut pas en dire autant des circuits sur lesquelles elles roulent !En effet,le sable et la terre battue demandent beaucoup d'entretien de manière a ce que la piste soit roulable sans dangers,ce qui n'est plus vraiment le cas lors de cette année 56 !

 

crash.j2pg

 

 

crash.3jpg

France aurait aimé que le circuit de Daytona soit réalisé en dur,devra pourtant attendre 1959 pour voir se réaliser les travaux ! 

Revenons a la course :Bien que Ford et Chevrolet aient dépensé plus de 3 millions de dollars chacun pour leur campagne de participation au NASCAR , c’est Carl Kiekhaefer qui est tout sourire pour 1956.

Ci dessous Kiekhaefer et son équipe

 

team1910

 

Avec l'achat d'une Dodge d500 (la voiture n°500 sur la photo ci dessous) Kiekhaefer ,associé au nom de Chrysler,se voit retirer l'aide de Ford et Chevrolet.  

keikah10

Le team mercury Outboards remporta 30 des 56 courses organisées,les Chrysler et la Dodge de Kiekhaeferde se révélant imbattables sur certains circuits. Mais....

 Les victoires constantes de l’équipe « parfaite » commencent à sérieusement irriter le publique et l’organisation NASCAR, si bien qu’aussitôt que les voitures arrivent en piste elles sont huées du public,et durant certains événements l’on ira même jusqu'à lancer tout ce qui tombe sur la main des spectateurs aux voitures de Mercury Outboardstboard en piste !

 

dodged10


 

 

56batt10

Ce qui n'arrange pas les choses,c'est que Carl Kiekhafer met la pression sur ses pilotes,leur demandant toujours plus ,au prix d'une discipline très militaire...Ce qui aura raison de la motivation de Tim Flock,le pilote vedette du team,qui s'en ira chez Chevrolet a la mi-saison !

Il sera remplacé par Buck Baker,qui gagnera le championnat 1956,les Chrysler trustant les 4 premieres places,et ce,malgré les sabotages dont furent maintes fois victimes les voitures de Mercury Outboards!  

 

backer11

 

Pourtant victorieux sur tous les tableaux,Kiekhaefer du se résoudre a abandonner la Nascar,les produits Mercury Outboards ne pouvant etre associés a quelque chose détesté du public...

Bien que l’opinion des fans de NASCAR à l’égard de Kiekhaefer varie d’un individu à l’autre, il en demeure pas moins que ses méthodes innovatrices ont complètement changé la façon de préparer, transporter, publiciser, ravitailler et gérer une équipe en NASCAR qui sont aujourd’hui devenu des méthodes standards de ce sport.

 

 

fastes10

 

Kiekhaefer parti,les Chrysler 300b se retrouvèrent simples figurantes...au grand bonheur de Ford et Chevrolet ! La bataille pour 1957 s'annonce somptueuse !
double10


 

 

14:30 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nascar |  Facebook |

24/07/2007

Nascar 1955 : réaction des constructeurs !

Chevrolet qui se devait d’être la marque la plus abordable de General Motors se voit contrainte à faire des changements radicaux pour tenir tête aux Ford et Plymouth qui ont des looks de plus en plus ravageurs et des moteurs simples et ingénieux.

La pression est lourde puisque le moteur doit mettre Chevrolet au même rang que Ford, c’est à dire : Être la première marque que l’on à en tête lorsqu’on pense V8. Ce qui fût réussi avec brio car même si Chevrolet est la dernière marque de GM à être arrivé avec un V8 il est maintenant le premier nom en tête de liste lorsque l’on parle V8 chez General Motors.

Le tout installé dans la berline nouvellement sortie et nommée Bel Air,voila Chevrolet doté d'une voiture capable de gagner des courses en Nascar!  

 

55 bel air

 


Le modèle engagé en Nascar et nommé " Motoramic ",sera couvé par Yunnick,et piloté par Herb Thomas,sans volant depuis le début de saison.

 

belair 55

 

 

 Thomas gagnera le southern 500,ce qui constitue la premiere victoire de Chevrolet en Nascar !

 

bel air 55

 

 

Voila maintenant les marques impliquées dans la danse,et ce,avec un succès mitigé pour certaines,car Chrysler monopolise toujours le haut du classement.

 

55 general

 

Kiekhafer,patron de l'ecurie"Outboard marine Mercury",qui fait rouler et gagner les Chrysler 300 devrait se montrer satisfait..et pourtant,celui ci se rend compte que gagner des courses c'est bien,gagner les batailles c'est mieux  : en effet,en milieu et fond de peloton,les Ford,Oldsmobile,Buick et Chevrolet en décousent a des degrés divers,ce qui passione les foules.

Le rusé homme d'affaire achete donc une Ford,une Buick,et une Chevrolet,afin que "outboard Marine" soit présent a tous les niveaux du peloton ! 

 

55 general 2jpg

 


Les concurrents du Nascar de Bill France,en l'occurnce l'AAA,retrouvent aussi les voitures de Kiekhafer,décidément présent sur tous les fronts,au grand dam de France,qui ne peut cependant rien dire vu que les pilotes AAA ne courrent pas en Nascar...

Ci dessous,Frank Mundy,le champion AAA en 1955 sur ...une Chrysler 300c de outboard marine !

 

CHAMPION AAA 55

 


On le voit,Nascar comme AAA deviennent une vitrine publicitaire pour Kiekhafer,ce qui commence a en agacer plus d'un...

C'est maintenant cette écurie qui est dans l'oeil de la Nascar,et dont les voitures sont minutieusement inspectées apres l'arrivée des courses..Mais Kiekhafer jouait honnêtement le jeu,et aucunes de ses voitures ne fût jamais prise en défaut. 

Tim Flock remporta le titre 55 coté Nascar,et l'écurie de Kiekhafer rafla 22 victoires en 45 courses.

 

champion 55 nascar

 


Nous voici a l'aube de 1956,une nouvelle saison commence,les constructeurs fourbissent leurs voitures,cela promet d'etre chaud !

 Chevrolet et Ford ont vite comprit et la meilleure façon d’illustrer les performances de leurs models réguliers est le NASCAR. Les deux marques suivient de Pontiac et Mercury se lancent totalement dans le NASCAR, des équipes formés envoyés directement du manufacturier débarquent en NASCAR, avec des ressources, des expertises et un budget quasi-illimité! En plus de ces « Factory team », ces marques offrirons leur support à pratiquement quiconque qui veut courir leur produits.

 Les puissances atteintes par les moteurs les plus petits est maintenant de 225 cv...et ca va jusqu'a 330 cv pour les meilleures !

ford pub

 

On pourrait penser qu’avec toute cette puissance disponible en 1956 il y aurait assez de modèles pour se livrer une chaude lutte au Grand National, mais un autre joueur va se joindre à la partie : Dodge.

La base de la D 500 est la Dodge Coronet,et bien que de l'extérieur elle ressemble a une voiture conventionelle,elle est en fait construite pour la course ! Freins spéciaux,chassis renforçé,boite trois vitesses,la D-500 a tout pour gagner... 

Pourtant,son V8 ne fait "que" 260cv,un chiffre bien inférieur aux 320 cv des Chryslers 300. L'argument de la Dodge est ailleurs : le poids,qui a toujours été l'ennemi des courses de vitesses...

56-07

Dodge détient il LA voiture de 1956 ?

19:43 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nascar |  Facebook |

22/07/2007

Cool !

FIFTIES COOL

12:45 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/07/2007

Nascar: l'arrivée de Chrysler..et la modernisation !

1955 : Changement de politique pour les grandes marques;qui ont enfin compris que le public s'identifie plus facilement a une voiture de "monsieur tout le monde" qui fait des courses,qu'a des monoplaces qui n'ont qu'un très lointain rapport avec ce qu'on voit dans les rues...

 

chrys300
 

 

Chrysler va jouer le tout pour le tout en 1955 en lançant son modèle 300 (C-300).
Sous l’expertise de plusieurs pilotes et mécanos habitués des HEMI Chrysler apportera encore des changements à son « vieux » 331 pc datant de 1951, passant du 235hp de 1954 à 300hp pour 1955.

Un chiffre magique, puisque aucune automobile américaine de production dite « régulière » n’a jamais affiché une telle puissance. Le chiffre est tellement extrême qu'il surpasse même la Cadillac Eldorado de cette année là qui affiche 270hp

 

chrys300.jpg 2


La publicité pour les moteurs Mercury marine sur la 300C a une explication,et surtout un nom : Kiekhaffer

 

Celui ci est un homme d’affaire excentrique et philanthrope, et bien qu’il n’aime pas la course automobile il voit que celui-ci peut offrir une belle vitrine publicitaire si la voiture se retrouve souvent sur le podium.

Kiekhaefer sait que les amateurs de moteurs de courses sont aussi de potables amateurs de moteurs marins. Depuis le début des années 50 Kiekhaefer à un œil sur le NASCAR, après un essaie infructueux avec une Chrysler à la Carrera Panamericana de 1951, il engage des pilotes pour courir ses Chrysler pour les compétitions de Nascar .

chrys300.jpg3

 

 

 

 Avec ses millions de dollars en poche, Kiekhaefer se paie une flotte entière de Chrysler 300 fraîchement neuve et sans l’aide du manufacturier, il se sert de ses installations chez Mercury Outboard (atelier, Dyno etc..) et de ses employés pour démonter toutes les voitures et les préparer pour la course ; Moteur blueprint et balancé, châssis renforcè, Kiekhaefer avait déjà une longueur d’avance sur les autres équipes indépendantes qui n’avaient pas les moyens et les installations pour se payer une préparation aussi avancée.Il avait également convaincu Tim Flock de revenir piloter ses 300C;

Vint la course de Daytona...

 

daytona55


 

 Kiekhaffer était tellement sur de lui qu'il prit le jour avant la course,les photos de son team,voitures et pilotes,avec le trophée qui devait etre remis au gagnant lors de la course du lendemain...

Chez les autres concurrents,on s'organise aussi : le petit fabriquant de carburateurs Fish a découvert un modele révolutionnaire,qui permet d'économiser du carburant,tout en augmentant les performances de la voiture !

 

m1

 


Le probleme de ces inventions,c'est qu'elles ne plaisent pas a tout le monde,a commencer par les grandes compagnies qui craignent que le M1 révolutionnaire de Fish ne leur prenne tous les clients..

Pour Fish,un podium a Daytona sacrerait son produit,Il put obtenir le support de Inland-Buick de Daytona Beach, Buick qui n’offrait aucun support à ses voitures en NASCAR n’émit pas d’objection à ce qu’une Buick Century 1955 Inland/Fish Carburator participe au 160 Miles de Daytona.

 

buick

 

 Avec une puissante voiture, un bon chef d’équipe/mécanicien, Bob Fish veut s’assurer d’avoir un pilote compétitif au volant de sa Buick, il ira donc chercher un natif de la Floride, Glenn « Fireball » Roberts !

 Roberts était un pilote apprécié de la foule à cause de son style de pilotage très serré d’où son surnom « Fireball » lui était tout désigné. (Glenn Roberts à d’abord reçue le surnom de « Fireball » à cause de sa carrière de lanceur de Base-ball collégien).

 

buick.jpg2

 

 

Roberts,apres avoir pris le départ en 4eme position,s'installa rapidement en tête de la course,et malgré les efforts des Chryslers de tim Flock et Lee Petty;remporta celle ci avec plus d'une minute d'avance sur la premiere Chrysler 300 !

 

buick 3


 


 Humilié et furieux, Kiekhaefer se rend au garage de Fish Carburator où la Buick de Fireball Roberts sera inspecté par les officiels de NASCAR.


Bill France dût annoncer la pénible nouvelle a Kiekhaefer : la Buick M-1 était tout à fait conforme et qu’ils n’avaient trouvé aucune infraction au règlement du NASCAR. Kiekhaefer à simplement repondu a France ; « Re-Inspectez la voiture jusqu’à ce que vous en trouvez un"!

France qui voulait à tout prix garder Kiekhaefer et ses millions de dollars en NASCAR fit entorse à ses principes et demanda une seconde inspection. Il fut découvert que Red Vogt le chef mécanicien de Fish,aurait altéré ses pushrod en les rapetissant de 0.016 pouces. Vogt clama qu’il avait eu le consentement verbal des officiels de NASCAR, ceux-ci demeurèrent muets.

Moins de 24 heures après la course de Daytona Beach, Fireball Roberts et la Buick M-1 furent disqualifiées.

 

chrys300.jpg4

 


Le coup fut tres dur a avaler pour Roberts,Vogt,et Fish,dont la réputation se trouvait ternie...

Tim Flock pour sa part, prit le trophée de Daytona Beach sans dédain, lui qui l’année d’avant avait été disqualifiée au profil de Lee Petty dans des circonstances similaires.

 

crash

 

 

 

Kiekhaefer doit se rendre à l’évidence, il faut plus qu’une voiture puissante et des pilotes étoile pour dominer une course de NASCAR, il devait faire les choses autrement. Il décida de se monter une équipe solide d’abord en ayant plusieurs voitures en pistes, les trois frères Flock seront les pilotes les plus notoires embauchès par Kiekhaefer pour 1955.

Ensuite Kiekhaefer s’assure une ligne directe avec les dirigeants de Chrysler dans le Michigan. Ce qui explique que lorsque Tim Flock dit à Kiekhaefer qu’il serait difficile d’exploiter complètement les performances des 300 car celle-ci étaient toutes équipées de transmissions automatiques « Powerflite », 6 semaines plus tard une transmission manuelle a « mystérieusement » fait son apparition au catalogue des options de Chrysler pour 1955...



Kiekhaefer s’entoure ensuite d’une armée de spécialistes, ceux-ci analysent la météo, la télémétrie, les types de pneus et la surface de la piste…Kiekhaefer fournit à tout le monde des uniformes blancs à l’effigie de son équipe, il implante ensuite une discipline rigide quasi-militaire auprès de ses employés.

Les voitures de Nascar rejoignaient en général les circuits par la route : Kiekhaffer décida lui de les transporter par camions,afin de préserver les mécaniques...

 

CHRYS 5

 

 

 Sur la piste, Chrysler rafle tout! La seule opposition provenant de Buick et de quelques Oldsmobile

 

fireba15


 

Pourtant,Roberts voulu venger son affront de Daytona,et engagé a Darlington,il réalisa la pole position. Helas,en course,la Buick perdit une roue et envoya Roberts dans les murs,sans mal pour le pilote... 

 

 

fireba16

 

Ailleurs,on réagit :

Mercury qui est la seule marque que Ford à offrir pour combattre les Oldsmobile, Buick, Chrysler et DeSoto à de la pression sur les épaules pour sortir une voiture qui se démarquera, le design de l’auto est un succès puisqu’il mise sur un look « lowrider », long et profilé ;

 

mercury1

 

 

 Pour pousser sa voiture Mercury s’offre le « Y-Block » de la toute nouvelle  Thunderbird, soit le 292 pc de 198 hp .

Le prochain a réagir sera Chevrolet...

22:04 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nascar |  Facebook |

20/07/2007

Nascar : fin de règne pour Hudson!

Si la première course Nascar de 1954 est encore gagnée par une Hudson,c'est Oldsmobile qui s'attire les feux de la rampe,en présentant son nouveau modele : Non seulement la caisse est au gouts du jour,grace entre autre a sa gamme de couleurs 2 tons,mais le V8 324 a gagné en puissance et offre un panel de 170 a 185cv .
 
olds 1954

Même Tim Flock opte pour la nouvelle version de la 88,et l'engage pour la course de Daytona
 
olds 54

Notons au passage que la voiture de Flock est équipée d'un radio emetteur qui lui permet un contact permanent avec son stand,ce qui constitue une grande premiere pour l'époque !
 
flockt11

Flock,qui avait réalisé le 4e temps des essais,s'élance pour la course,et domine celle ci avec beaucoup d'aisance,jusqu'au baisser du drapeau,qu'il franchit en vainqueur.
Peu après la course,les officiels de la Nascar déclassèrent l'Oldsmobile du gagnant,pour non conformité du carburateur,qui n'était pas exactement le même que celui du commerce...  
Flock,furieux,abandonna sur le champ les compétitions,et se retira loin des circuits. 
 
La victoire revint au deuxième classé,a savoir Lee Petty sur Chrysler
 
leepet10

Parlons en de Chrysler,qui commença a hausser le ton,en retravaillant son HEMI de 1951 en le faisant passer de 181 a 235cv,et bien que les voitures sont encore affublées d'un poids excessif,elles semblent avoir suffisement de puissance pour taquiner les Hudsons
 


55championleepetty


Lee Petty sur Chrysler remportera le Grand National de 1954, avec 7 victoires. Mais se sont les Hudson de Herb Thomas et de Dick Rathman qui domineront sur les circuits.
Mais les dirigeant de Hudson doivent faire face à la réalité, les ventes de ces voitures ne sont pas proportionnelles au nombre de victoires remporté. Bien sur la Hornet jouit d’une solide réputation de performance auprès des amateurs, mais il en reste là. Le premier problème est que Hudson est incapable de renouveler sa carrosserie de façon significative. pourtant,la ligne du cabriolet 1954 est bien jolie !

 

 

hudson 54

 

Le deuxième problème qui explique les mauvaises ventes des Hornet est l’absence de V8 et de sophistication dans ses moteurs. Hudson qui étrenne les mêmes mécaniques depuis les années 40 n’a pas les moyens financiers de se lancer dans le développement de moteur OVH. Avec un prix au détail avoisinant celui d’une Buick V8 bien équipé, personne ne se précipite dans les showrooms Hudson.
huds 54

Hudson sera racheté par Nash-Kelvinator en 1954. Les prochains modèles portant l’insigne Hudson ne seront que des Nash rebadgés. D’ici 1955 les Hudson disparaîtront complètement des circuits.

La sortie de plusieurs nouveau modèles s’annonce pour 1955, presque tous les manufacturiers ont une nouvelle carrosserie et un V8 à offrir, la compétition s’annonce chaude et on est prêt à se battre sur tous les fronts pour vendre des voitures.

La suprématie au niveau de la puissance demeure un atout important. Quelle voiture économique sera la plus puissante pour 1955?

10:00 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nascar |  Facebook |

19/07/2007

Nascar : les débuts des Hudson's!

 


 

 Marshall Teague était déjà un vétéran des courses automobiles lorsque NASCAR fut formé. Natif de Daytona Beach, il était naturellement à l’aise autour des voitures de Land Speed et de Stock Car. Une des seules voitures de production américaine d’avant guerre qui pouvait battre les V8 Ford en course automobile était les Hudson Terraplane,il n'y avait selon lui,aucunes raisons pour que les nouvelles Hornet ,modeles "sport" équipées d'un six cylindres en ligne de 145 cv,ne battent pas les Oldsmobiles,intouchables jusqu'alors... (ici la Hudson n° 23 en deuxieme position)

 

hudson 51


 

 

Les Hudson sont des constructions de type monocoque, Hudson est fort sur son expérience d’avant guerre ou ils travaillaient déjà a fabriqué des voitures aux châssis semis-monocoques. Le terme « Step-Down », qui signifie en anglais ; Descendre, vient du fait que les planchers sont situés entre les travers du châssis, ce qui fait que l’ont doit littéralement « descendre une marche » lorsque l’on prend place dans une Hudson. Sa construction résulte en une auto sécuritaire, ultra-rigide, relativement légère pour sa grosseur !

 

hudson stepdown


Teague,qui ne manque pas de bagout,se rend chez les dirigeants de la firme Hudson,et a force de persuasion,parvint a faire admettre a la direction qu'une implication en Nascar,redorerait le blason de la marque,sérieusement terni par les 3 grands,Ford,Chevrolet,et Chrysler.

 

hudson 10

 

53hudson

 

 

Le résultat ne se fit pas attendre,Hudson ,avec Teague,Flock et Thomas,remporte 12 courses sur 41 ! Thomas remportant le grand national : Pas mal pour un début ! 

Hudson savait que l’Américain moyen qui voyait les prouesses de ses voitures en piste pouvait être un sérieux acheteur potentiel. C’était la magie du NASCAR, où l’on certifiait que la voiture gagnante qui battait toutes les autres sur la piste était la même disponible dans le showroom du concessionnaire local.

La Hudson Hornet était devenue la meilleure voiture en Amérique et il fallait le faire savoir à la nation !

 

hudson et olds

 


"Win on sunday,sell on monday "  gagnante le dimanche,vendue le lundi,resta longtemps le slogan de Hudson ,mais les autres marques ,un peu prises de court,allaient réagir,et la premiere salve vint du rival d'alors: Oldsmobile !

 

1952 oldsmobile super 88 160hp

 


En 1952,Old's changeat de carrosserie,et tira de son "303" un bon 160cv ,qui allait de suite s'avérer performant,mais malgré les améliorations,l'usine refuse toujours de s'impliquer.

Malgré tout,c'est encore Hudson qui gagne le grand national 1952 avec tim Flock 

 

hudson 52

 

 

Des l'année 1953,on innove en Nascar,car les pilotes roulent maintenant aussi sur des pistes pavées,et allongées!

 

nascar 53

 

 

Sur les pistes rapides,les Oldsmobiles reprennaient l'avantage,et afin de les contrer,Huson améliora son moteur avec de nouvelles soupapes,des pistons a haute compression,et un échappement double,ce qui fit monter la puissance du 6 cylindres en ligne a 210cv! Toutes ces pièces étant évidemment disponibles en option chez les concessionnaires !
 
thomas10

Le sorcier mécanicien Smokey Yunnick qui s'amusait a décortiquer les réglements du Nascar,afin de les contourner sans se faire prendre,combiné au pilotage de Flock,Thomas,et Rathman améneront Hudson au titre de champion Nascar en 1953.
 
 

 

 

flockf10

 

 Pourtant,chez les autres constructeurs,on tente de réagir : Ford fait participer sa nouvelle Lincoln Capri,victorieuse a la Carrera Panamericaine ou elles ont battus les Ferraris ( ! ) Alfa Romeo,Cadillac et Oldsmobile ! il n'y a des lors pas de raisons que les Hudsons n'y passent pas aussi !

 

lincol12

 Helas pour Lincoln,ses 205cv étaient barrés par un poids excessif,et le pavé dans la mare de Ford se révéla un pétard mouillé, la Capri retomba dans l'oubli du peloton...

21:03 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nascar |  Facebook |

16/07/2007

Nascar: évolution,et consécration

Les amateurs de courses de vitesse de ce début des fifties se tournaient généralement vers les  "midgets" (nains,en anglais) sur la terre,et vers les gros moteurs offenhauser équipant les monoplaces qui courraient entre autres,a Indianapolis.

Pour Bill France,l'important était d'interesser les constructeurs a s'engager avec ses produits,et ce fut le cas pour l'un d'entre eux ...Oh,pas de grands noms comme Chevrolet ou Oldsmobile,l'heureuse apparition se nommait NASH...

En 1950 les gens de chez Nash décidèrent de « stimuler » l’utilisation de ses voitures en NASCAR. Tout d’abord en remettant une Nash Ambassador flambant neuve avec bourse en argent au vainqueur du championnat du Grand-National de 1949.

Une des étoiles montantes,nommé Curtis Turner fut embauché par la marque des 1951

 

1950 NASH

 

Pourtant,malgré les moyens mis en oeuvre,Turner ne gagna qu'une seule course,celle de la mi-saison a Charlotte,et décida peu apres d'abandonner Nash pour reprendre le volant de son Oldsmobile,non sans déclarer a la presse que les Nash étaient de tres mauvais produits...

Marri de cette expérience,Nash arreta les frais,et les voitures se contenterent de jouer les pace cars !

 

1950 nash pace car

 

 L'organisation de Bill France,toujours en opposition avec le AAA, se retrouve maintenant en compétition directe avec ces derniers,qui organisent aussi des courses de Stock cars ! France prit tres mal la chose,et interdit a "ses" pilotes de prendre part aux manifestations couvées par le AAA... La tension entre les 2 groupes se fit tres vive !

Sportivement parlant,les oldsmobiles étaient toujours les voitures a battre,mais recevait de l'opposition de la part de Lee Petty,et de sa Plymouth(87,ci dessous)

 

51 petty plymouth

 

La course célébrant le 250ième anniversaire de la ville de Detroit force les manufacturiers à porter attention au NASCAR, seulement pour l’évènement France doit distribuer 10 000$ de bourses, ce qui est énorme pour l’époque. La course deviendra un point marquant pour le NASCAR, 16 000 personnes s’entasseront pour regarder une quarantaine de voitures provenant de plus de 15 marques(ce qui est encore à ce jour un record en NASCAR) différentes se battre dans la capitale de l’automobile américaine.

 

detroi10

 

La course,tres passionante a suivre fut remportée par un nommé Thompson(40),sur une Chrysler New Yorker 1951 ,de justesse devant l'Oldsmobile de Turner qui aura tout tenté (on le voit a l'état de l'avant de son véhicule!)

 

newyor10

 

Malgré cette victoire,pas de réactions des dirigeants de Chrysler,imitant en cela Oldsmobile,qui préférait laissé les pilotes faire eux même le choix de leur véhicule... Pourtant,cette premiere victoire d'une Chrysler va en attirer d'autres,ce sera pour plus tard ! 

22:54 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nascar |  Facebook |

13/07/2007

Nascar : la suite !

Des 1949,Bill France commença a faire  courir des voitures de productions récentes,mais garda néanmoins les "avant guerre" qu'il nomma "Modified" et qui devinrent des voitures d'écolage pour les futurs grands noms du Nascar,comme les Petty's ,Flock's,et bien d'autres...

 

 

49 MODIFIED

 

 

49 modified 2

 

 

En Juin 1949 fut organisée sur le Speedway de Charlotte en Caroline du Nord,la premiere course de Stocks series,mettant en lice des voitures produites dans l'année,et c'est la que se fit remarquer Tim Flock,et ce d'une maniere assez cavaliere : Celui repera dans les parkings,une Oldsmobile super 88 flambant neuve, et reussi a convaincre son propriétaire de la lui laisser conduire pendant la course ! Flock réalisa le deuxieme temps des essais,et si il ne remporta pas la course,la "88" devint la reine des débuts des courses de voitures de series...
49 88


 Evidemment,les premières victoires revinrent aux voitures les plus puissantes,mais Bill France mettait un point d'honneur a ce que toutes soient rigoureusement conformes a la voiture qui sortait de chaines,les seules modifications permises concernaient les phares qui pouvaient etre occultés,ainsi que le placement d'une grille de protection pour le radiateur.

 

49 cad

 

 

 

 

49 linc


Les victoires a répétition des Old's ne suffirent toutefois pas a intéresser l'usine a investir dans la Nascar,et ce sont les concessionnaires qui y allaient de leurs poches pour engager des voitures. Ce résultat eu quand même pour effet de gonfler les ventes,qui atteignirent des records des 1950...

 

 

49 olds1

19:04 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nascar |  Facebook |

08/07/2007

Nascar : les débuts

L'histoire de la Nascar commence en 1936,année choisie par ceux qui tentaient de décrocher le record de vitesse sur terre,pour immigrer de la trop inégale plage de sable de DAYTONA (Fl) pour les pistes rectilignes et mieux carrossées du la salé de Bonneville (Utah)

 

Tooele__Mormon_Meteor


 

 

Les commercants du coin perdaient énormément d'argent a cause du départ de tous les "Landspeed" ,et on organisa,en désespoir de cause,une course sur une piste en forme d'ovale,pour les grosses berlines de l'époque.

Bill France,plaça sa Ford V8 en 5e position,mais ce qu'il retira de sa course,fut des idées d'organisations futures,d'évenements plus grandioses...Malheureusement,l'entrée en guerre des Etats Unis mis son projet en veilleuse pendant 6 ans..

 

bill france v8 ford

 


En 1946,France se heurta a un refus de la AAA (American Automobile Association que le projet Stock car n'intéressait pas du tout,trop obsédés par les monoplaces.

Voyant que plusieurs organisations similaires à celle qu’il avait imaginé étaient sur le point de voir le jour. Bill France prit de lui-même de former sa propre organisation et en 1947 et créa la NSCC (National-Championship-Stock-Car-Circuit), il établit un système structuré de points composant un championnat offrant bourses et trophées pour les pilotes. Les voitures de choix étaient des modèles d’avant guerre modifiées

 

stock car

nascar


Les 40 courses disputées en 1947 dans le Sud-Est des Etats Unis attiraient pas mal de monde,mais l'opportuniste qu'était Bill France tenait a ce que son concept atteigne le territoire entier, et il réuni a Daytona,les promoteurs de circuits,les pilotes,les mécaniciens ainsi que des nouveaux partenaires et tout ce qui touche de près au sport en vogue,pour créer la NASCAR (National Association for Stock Car Auto Racing) avec l'idée d'abandonner les voitures "d'avant guerre" pour faire rouler les récentes productions locales !

 

crash stock

 

Malheureusement,rien de concret de ce qui avait été dit ne pu avoir lieu avant 1949,le temps que les usines se remettent des modifications que leurs avaient demandé les efforts de guerre .

 

20:55 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nascar |  Facebook |

07/07/2007

Dodge Razor

4 cylindres,2400cm3 turbocompressé,voici le concept car Dodge "Razor" presenté au salon de Détroit 2001.

 

dodge razor

 

 Si ce petit coupé sportif est diffusé en Europe,son principal concurrent visé est evidemment l'Audi TT... 

 

 

dodge_razor_la_014

dodge_razor_lv_03_km_01


 

12:04 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dodge |  Facebook |

04/07/2007

Happy Birthday USA !

flag-4th-TH
 
Jessica-Rabbit-Happy-Birthd

19:49 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |