21/01/2007

Back to past :Packard

Pour Packard, le rachat de Studebaker, qui devait être le préliminaire d'une association plus vaste, fut une très mauvaise affaire. Studebaker connaissait de gros problèmes de productivité et de rentabilité. La situation empira très vite et la direction de Packard, sans soutien financier pour lancer une toute nouvelle Packard en 1956, dut se résoudre en catastrophe à produire chez Studebaker une nouvelle série de Packard dérivée des Studebaker. L'ancienne série, la dernière vraie Packard, fut supprimée.

packard baker

Cette nouvelle série apparue en 1956 et surnommée méchamment « Packard-baker » ( photo ci dessus) ne pouvait faire illusion, et de 55 000 unités vendues en 1955, la production chuta brutalement à 11 000 en 1956, puis à 5 000 en 1957.

La firme Packard disparut en 1958, alors que Studebaker survécut, grâce à sa nouvelle compacte présentée la même année, la Lark.

Sedan 1958

packard sedan 1958

 

Mais le répit allait être de courte durée, car la compacte de Studebaker allait être balayée par les futures compactes de Chevrolet (Corvair), Ford (Falcon), Plymouth (Valiant) et AMC (Rambler).

 

Packard Hawk 1958

 

packard hawk back

packard_hawk_1958

 

Au total, 700 000 Packard furent produites de 1945 à 1958. Ainsi se terminait l'histoire d'une des plus prestigieuses marques américaines, dont la malchance fut de ne pas avoir pu faire partie de GM, Ford ou Chrysler. Mais cela est vrai aussi bien pour Packard que pour Studebaker, Nash ou Hudson…

19:21 Écrit par C.fan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : packard |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.